QUANTITATIVE

EN QUELQUES MOTS

L’approche quantitative vise à analyser les modes de fonctionnement de collectifs larges à qui nous administrons un questionnaire au format 100, 200 ou 300 questions en assurant à chacun des répondants anonymats et confidentialité.

Je souhaite utiliser WeTeam

L'APPROCHE

intéressé ?

Concrètement, comment cela se passe ?

 

Le questionnaire est envoyé via un tiers de confiance à chacun des répondants qui dispose d’un temps limité pour y répondre. Pour chacune des questions fermées, il est demandé au répondant s’il est aligné avec le message qui lui est proposé. L’échelle de réponse de 1 à 10 – 10 étant la note la plus élevée - permet de témoigner de son alignement ou de son non-alignement avec la proposition en tenant compte, lors de l’analyse, des signaux faibles – i.e. les questions auxquelles il est répondu de manière très négatives ou très positives.

 

Pour chacune des composantes, nous proposons une question ouverte permettant aux répondants de s’exprimer de manière qualitative.

 

Les résultats sont produits à l’échelle de l’organisation ciblée, de ses directions, équipes ou services en fonction de la pertinence de l’analyse. Les verbatims issus des questions ouvertes sont analysés selon les mêmes modalités que les verbatim issus des entretiens dans le cadre de l’approche qualitative. Une fois ce travail réalisé, nous animons les équipes écoutées selon les mêmes modalités et avec les mêmes intentions que celles décrites pour l’autodiagnostic.

 

Visitez notre application et faites votre choix ! 

Je souhaite utiliser WeTeam

OBJECTIFS

L’approche quantitative vise à réaliser un diagnostic sur les modes de fonctionnement des collectifs ciblés sur la base d’un questionnaire de 100 à 300 questions administrés à chacun de leurs membres. Précisions d’emblée que les modalités d’administration de ce questionnaire respectent les règles RGPD tout autant que celle associées à la confidentialité et à l’anonymat des réponses. Pour précision, ce questionnaire est administré par un tiers de confiance – partenaire paneliste spécialiste des études et des statistiques.

MODALITÉ DE TRAVAIL

Sur le plan pratique, une première réunion de cadrage permet de statuer sur le meilleur format de questionnaire à envoyer : 100, 200 ou 300 questions. 

Un atelier de travail de 2,5H permet de préciser et de valider le contenu du questionnaire. Une fois validé, le questionnaire est envoyé à l’ensemble des personnes des collectifs ciblés.

A l’issue du temps de réponse ouvert, les résultats quantitatifs sont compilés par un de nos partenaires de confiance. Les analyses proposées permettent de se figurer les résultats de l’enquête à l’échelle de chacun des collectifs ciblés et dans leur ensemble. Une fois analysés, les résultats sont partagés avec les collectifs mobilisés. Ces réunions de partage d’une durée de 2 à 3H sont également l’occasion d’identifier les sujets clés sur lesquels se focaliser dans le cadre des ateliers de travail de coconstruction des nouveaux modes de fonctionnement.

groupe de travail

Les modalités de travail sont ici les mêmes que celles décrites précédemment pour l’approche qualitative. Dans le cas où l’approche retenue cumule l’approche qualitative et l’approche quantitative, les documents proposés en atelier de coconstruction comme base de travail articulent les résultats issus des deux études.

TEMPS IMPARTIS

La mise en œuvre d’une approche quantitative nécessite 4 à 6 semaines de mises en œuvre - partage des résultats compris. La construction des projets et plans d’actions à mettre en œuvre nécessite 4 à 8 semaines supplémentaires.

RESSOURCES MOBILISÉS

En plus des ressources mobilisées pour l’approche qualitative, l’approche quantitative mobilise les compétences de notre partenaire paneliste et statisticien. Des analyses complémentaires peuvent lui être demandées, si nécessaire, afin d’approfondir certains sujets et d’établir des corrélations permettant de comprendre sur quelles composantes agir pour réengager les équipes, mieux se saisir des leviers à activer pour générer davantage de fierté ou encore favoriser le sentiment de reconnaissance au sein des collectifs interrogés.